EMOTIA, l’aventure d’un court métrage. Chapitre I: la conception et l’enfance.

emotia visuel 02Coucou le blog. Comment vas-tu? ça fait longtemps … Bref. De retour pour un nouvel article. Une aventure, plutôt. EMOTIA, mon premier court métrage est sur les rails. J’aimerais vous partager la vie de ce court métrage, depuis sa conception jusqu’à sa diffusion dans un festival pour 2015. Prêts pour un roman rempli de péripéties?

L’histoire commence en 2007. Une nuit calme de décembre, seul dans ma chambre d’étudiant qui alimente tous les clichés. Je m’apprêtais à dormir quand inspiration m’a réveillé. J’étais fatigué mais elle était tellement sexy. Intrigante, sensuelle … Elle a d’abord effleuré mon esprit endormi: « comment sont faits les rêves? ». Je n’ai pas su quoi répondre. Par vraiment à cause de sa voix suave ^^ mais moi aussi je cherchais la réponse depuis longtemps.

« Comment sont faits les rêves » … la question à un million. Inspiration a su me draguer avec cette phrase. A partir de là nous avons pris la position que je préfère: moi sur le dos, ventre bien à l’aise, yeux fermés … J’étais prêt pour une nuit torride de brainstorming.

Après des pirouettes scénaristiques qui ont duré une bonne partie de la nuit, je me réveille le matin avec trois idées en tête. EMOTIA, LES REVEURS et un autre que je n’ai toujours pas intitulé.

Si LES REVEURS est une vraie mise en abîme du scénariste en quête d’inspiration (c’est l’histoire d’une agence qui s’occupe de raconter nos rêves avec les éléments de notre journée), EMOTIA est plutôt une fable romantique avec un brin de fantaisie (c’est l’histoire d’une jeune fille qui n’aime pas sa vie et qui s’est construit un monde idéal dans ses rêves).

Le premier semblait encore trop compliqué à élever, du fait de mon manque de connaissance dans le domaine. EMOTIA était un enfant plus facile. J’ai donc commencé, toujours avec inspiration, à l’élever, le nourrir, l’éduquer …

Sa jeunesse était un peu difficile. Il ne voulait pas grandir et aimait beaucoup la procrastination. J’ai quand même continuer à l’élever sans assistance. Puis un jour il a grandi … c’était devenu un scénario. Encore tout brouillon et tout maladroit mais j’en étais fier. C’était mon scénario.

Arrivé à ce stade, je ne pouvais plus rien faire tout seul. J’étais bloqué. Et maintenant que c’est un scénario … qu’est ce que j’en fait? Si je le balance dans le monde impitoyable du cinéma auquel il est prédestiné … saura-t-il vraiment survivre? Et s’il n’était pas encore assez fort pour supporter tout cela? J’avais donc la crainte de gâcher son avenir, du coup je l’ai gardé à la maison, en attendant de lui trouver une formation digne de ce nom qui pourra mieux l’éduquer.

Cette formation n’est arrivée que bien plus tard, en 2013. Je l’ai inscrit à la formation de M. Sebastien REGNIER lors des Rencontres du Films Court qui se sont déroulées à Antananarivo. Ensemble nous l’avons forgé. Scrutant tous ses défauts et révélant toutes ses qualités. Au terme de deux semaines de cours intensifs, EMOTIA était devenu un vrai scénario.

Sebastien REGNIER nous a donné les clés pour bien l’élever et pour qu’il puisse enfin entrer dans le monde du cinéma sans le handicap de l’imperfection. Inspiration et moi étions très contents.

Maintenant qu’il avait toutes ses chances, nous avons décidé de ne pas le faire adopter mais de l’accompagner nous même dans ce monde difficile.

Mais élever seul un scénario arrivé à maturité est une tâche trop difficile. C’est pour cela que nous avons prévu de commencer l’aventure avec des proches: ma femme à la patience intrigante, ma famille à la fierté intenable, mes amis à la curiosité adorable …

A suivre …

———————————————————————————

EMOTIA est sur les rails… Il est déjà en ligne pour une collecte de dons alors n’hésitez pas à faire un tour sur sa page kisskiss bankbank. Il a besoin de vous pour devenir un vrai petit film.

2 réflexions au sujet de « EMOTIA, l’aventure d’un court métrage. Chapitre I: la conception et l’enfance. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s