Maintenant je suis un grand garçon. Part 1

Rija est allongé sur le lit, la tête sur ses mains, le regard fixé vers le plafond. Immobile, songeur, inquiet …

Les minutes défilent. Le réveil posé sur la table de chevet, au pied d’une lampe dénudée de son abat-jour, indique maintenant minuit cinq. Ça y est, on est le 25 mai 2009. Ça y est, Rija est un grand garçon. Ça y est, il a 18 ans.

Pourtant, l’inquiétude qui a marqué son visage depuis le matin du vendredi 24 mai ne l’a pas encore quitté. Une inquiétude qui semble envahir sa chambre, plongée dans un silence pesant. C’était comme si tous les objets qui se trouvaient là attendaient qu’il se passe quelque chose, attendaient une chute à ce silence. Le bureau désordonné, la chaise affublée d’une dizaine de vestes, les cds et magazines qui traînent au pied de son lit, la guitare bien calée dans un coin de la chambre, à côté d’une armoire entrouverte … tous attendent la suite. Même la grande affiche du film « the eye », représentant un œil en gros plan, semble fixée ce jeune homme, fraîchement majeur, perdu dans ses pensées, en face d’elle.

Et la chute vient de son téléphone portable, posé sur la petite table de chevet, et dont les vibrations le dévoilent de sous les dizaines d’emballages de sucreries où il était caché. Rija se retourne péniblement, laissant au téléphone le soin de s’exciter avec le bois de la table. A peine eût-il pris le téléphone que celui-ci se calme. C’est donc encore dans ce silence que Rija découvre le message qui lui est parvenu. « Joyeux annif, bonne chance lool ». C’est tout. Une toute petite phrase qui a réussi à briser un grand silence. Rija repose le téléphone avec un râle étouffé et retourne méditer, encore plus inquiet qu’avant. Cette fois il sait que le jour J est bien arrivé, qu’il ne peut plus reculer, qu’il doit avancer … Et bien avancer.

Il se penche pour attraper son sac à dos qui traînait au sol, non loin du lit, sort un petit sac à la couleur de la fnac, le retourne dans ses mains, mais hésite à l’ouvrir et à en dévoiler le contenu. Et, une fois de plus, c’est le téléphone qui décide de faire avancer les choses. Encore le même numéro, encore le même message toujours aussi court : «n’oublies pas l’adresse». Rija repose son téléphone, se relève pour s’adosser contre le mur et sort un livre du petit sac fnac. Il contemple la couverture quelques instants avant de se décider à explorer la première page.

«Le sexe pour les nuls», voilà qui fera une bonne lecture pour un jeune homme de 18 ans, à minuit quinze …

Une réflexion au sujet de « Maintenant je suis un grand garçon. Part 1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s