Mortal Kombat: Legacy

Mi-2010, une bande annonce avait secouée le monde des hardcore gamers. jacks(on) Briggs, Reptile, Baraka, Johnny cage, Sonya Blade, Sub-Zéro, Shang Tsung, Scorpion … tels sont les noms cités dans cette vidéo de plus de 7 minutes. Si vous êtes un gamer vous aurez sans-doute compris qu’il s’agit là des personnages du célèbre jeu « Mortal Kombat ».

Cette bande annonce était sortie de nulle part. Aucune annonce de la part de la Warner (détenteur des droits d’exploitation). On sait juste qu’il y a une nouvelle épisode de Mortal Kombat qui sortira sur les consoles de jeu. L’adaptation cinématographique étant … impensable dans ce contexte, les fans penchent plutôt pour une vidéo promotionnelle de ce jeu en développement.

Et puis, tous avaient sûrement peur d’une nouvelle adaptation foireuse de ce mythique jeu d’action.

Pourtant, début 2011 on apprend que la vidéo était une fausse bande annonce réalisée en underground par un mec fan de la série. En underground, non pas au vue des moyens (la fausse bande annonce à quand même de la gueule) mais dans son approche. Kevin Tancharoen avait réalisé ce court métrage, qu’il a intitulé « Mortal Kombat: Rebirth », en vue d’approcher la Warner pour qu’elle lui confie la réalisation de l’adaptation cinématographique.

La Warner est intéressée d’autant plus que ça pourrait faire un joli coup avec la sortie du nouveau jeu. En attendant la mise en place d’un chantier pour long métrage, la Warner accepte de cautionner dans un premier temps un projet de mini-série basé sur le jeu. Cautionner et non produire. Car Kevin Tanchareon reste réalisateur, scénariste et producteur.

La mini-série, intitulée « Mortal Kombat: Legacy », raconte sur 9 épisodes d’une dizaines de minutes, les origines des personnages principaux qui compose ce jeu.

Épisodes 1-2: Sonya,Jax (Jackson Briggs), Black Dragon, Kano
Épisode 3: Johnny Cage
Épisode 4-5: Kitana, Mileena
Episode 6: Raiden
Episode 7-8: Scorpion, Sub-zéro
Episode 9: Cyrax, Sektor

Les épisodes sont dispo sur le net (youtube) mais un uploader a voulu aller plus loin en remettant bout à bout les épisodes pour constituer un long métrage de 1h12min.

Voilà pour la petite histoire, passons maintenant à la critique. Que dire … les adaptations de Mortal Kombat au cinéma n’ont pas séduit le plus tolérant des fans. Alors l’annonce d’une autre adaptation ne peut se trouver que sur le côté tranchant de la lame, c’est pourquoi j’aimerais parler des défauts avant tout.

Si la photographie est assez attrayante, on remarque parfois des manques de moyens trop évidentes. Les scènes de combats ne sont pas très bien chorégraphiées, ce qui laisse pas mal de moments de flottement dans certaines scènes d’actions. Et les « fatality » n’atteignent pas le niveau de violence qui fait tout le poids du jeu vidéo.

En surface, c’est donc une mauvaise adaptation. en surface et pour un puriste.

Car quand on y regarde de plus près, quand on met de côté nos exigences parfois farfelues, il s’avère que cette adaptation est loin d’être une daube. Au contraire, c’est la meilleure adaptation de Mortal Kombat (c’est pas difficile de se hisser à cette place, après les deux flop … mais bon).

Derrière chaque scène de combats se cache une maîtrise évidente de la camera. Jamais de plan elliptique qui bouge dans tout les sens ni de cut zoom qui rend la scène illisible. Non, ici tout est bien en place et bien lisible. Les scènes d’actions, ponctués de ralenti pas déplaisants, sont vraiment fun a regarder.
Si la violence du jeu n’est pas fidèlement retranscrit, on sent que ce n’est qu’une question de moyen. Des prémisces de fatality et de brutality pointent déjà le bout de leurs nez mais ne sont pas encore exploités à fond.

L’atmosphère tribal du jeu retrouve sa place petit à petit au fil des épisodes.
Le style de réalisation, bien qu’assez sage dans l’ensemble, s’offre quelques passages vraiment couillu. L’histoire de Kitana est par exemple raconté en partie par des images animées un peu (beaucoup) dans le style Oren Ishii de Kill Bill.

Les effets spéciaux ne sont finalement pas si cheap que ça. Et si la partie Sub-Zéro ne convainc pas du premier coup d’oeil, celle qui montre la transformation et le combat de Cyrax et Sektor contre Hydro arrive sans problème à éblouir nos yeux (la musique de Mortal Kombat et le fatality ont aussi contribué à ce petit sourire ravi sur mon visage). Enfin des combats de robots parfaitement lisibles (Michael Bay devrait en prendre de la graine).

Côté gore et violence, les scènes d’actions n’en sont pas encore bien fournis. Le gore vient dans les opérations de chirurgies sur certains de ces personnages. mais l’idée est déjà là. reste à trouver un studio capable d’assurer des tas de fausses plaies, décapitations, démembrements …

1h12 c’est finalement court. Très court. Et l’idée d’une adaptation en long métrage officiel commence à faire de moins en moins peur. Au contraire ça devient excitant tant la base scénaristique de cette mini-série est très bien posée.

Ce qui est sûr c’est que, s’il garde sa forte gueule, Kevin Tachareon pourra réaliser LE Mortal Kombat qu’on attendait depuis longtemps. De toute façon, vu le résultat, la Warner ne peut que signer avec lui.

Et dire que cette surprise nous vient du réalisateur de … Fame (le remake de 2009) u_u. Si ça se trouve, Uwe Bowl pourrait aussi faire une bonne comédie romantique.

MORTAL KOMBAT: Legacy
Un film de Kevin Tancharoen
Sortie en 2011
Durée 1h12min
Lien de DL des épisodes recollées par dorcelo (700Mo)
(épisodes également dispo sur youtube mais je n’ai pas cherché s’il étaient sous-titrés)

Une réflexion au sujet de « Mortal Kombat: Legacy »

  1. Passons maintenant à la critique de cette critique. D’abord sur la forme, on distingue nettement un style rédactionnel caractéristique des non-francophones d’origine, le tout formulé d’une manière trop directe et pauvre en igures de styles. Les phrases utilisées étant mal cousues et ponctuées d’erreurs grammaticales. Ce passage en particulier sonne comme un véritable grincement à mes oreilles: « reste à trouvé un studio capable d’assurer des tas de fausses plaies, décapitations, démembrements … ». D’abord, toute phrase commence par une majuscule, ensuite, « trouver » doit être ici conjugué à l’infinitif.

    En ce qui concerne le fond, bravo, il est téméraire de faire une critique d’une production dévolue aux fans hardcores, la clientèle cible étant très peu enclin à lire un blog parmi la myriade qui parle déjà du jeu. Ensuite, on aurait aimé plus d’information sur l’histoire, ou plutôt les histoires, en elles même.

    Por conclure, l’article m’a laissé sur ma faim, et j’encourage l’auteur dans sa démarche à continuer son travail tout en améliorant son style.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s