Sonnet d’un timide

Ne riez guère du timide
qui s’avance pour une scène
Car sa tête n’est point vide
il pense à dire je t’aime…

Ne blâmez guère celui
qui s’enferme dans son âme
Car il prépare le lit
pour lui et sa compagne

Et dans la nuit calme
quand personne ne le voit
il verse de larmes …

Des gouttes de joie
une coulée de charme
qui s’adresse à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s