Manuel de guerre contre les Aloiloy

Dans la nuit calme, alors que toutes les lumières sont déjà éteintes, je reste encore devant mon ordi (pas geek pour rien). La lumière tamisée que procure l’écran 10 pouces installe une ambiance idéale pour l’inspiration. Mes doigts sur le clavier, "Soap&Skin" dans les oreilles… mon esprit commence à vagabonder… Mais, deux petites silhouettes passent devant mon écran et m’extirpent de ma bulle. Deux petites silhouettes qui n’étaient en fait que la tête d’un essaim de fourmis ailées.

Adieu l’inspiration, bonjour l’énervement.

Des années de guerre contre les moustiques m’ont déjà, en quelque sorte, immunisé contre leurs agaçants bzzzzzzz. Mais ces petits insectes éphémères sont comme les boss dans les jeux d’aventures.

Degré d’agacement provoqué : Niv 10
Pouvoir : Capacité à voler
Durée de vie : Moins d’une journée
Nombre : Foutrement beaucoup
Particularité : Attirés par la lumière
Faiblesse : Complètement cons

Oui, ils sont complétement cons. Certainement les petites bêtes les plus faciles à tuer. Certains, se croyant au temps des kamikazes, plongent dans vos mains et ne bougent plus jusqu’à ce que vous les écrasiez à la vitesse d’une limace. Mais ne vous y trompez pas, le concepteur du jeu à bien pris soin de compenser cette faiblesse par leur nombre incroyablement grand. Vous en tuez deux, il y en a 10 qui ressortent d’on ne sait où.

Quelques batailles acharnées m’ont appris une petite liste de techniques à mettre en place pour les futures attaques.

Tout d’abord, en analysant leurs techniques de guerre, on remarque qu’ils s’attaquent en premier lieu aux sources de lumières : une information capitale.

La première tactique, nom de code "bougie de la mort", consiste à allumer une ou deux bougies et de les placer le plus près possible du mur. Deux bougies c’est dans le cas où vous utilisez une autre source de lumière comme l’écran de l’ordinateur. En effet, le piège ne sert à rien si la bougie n’est pas plus attirante qu’une autre source de lumière dans la pièce. Par contre, dans les conditions optimales, le piège est vraiment dévastateur. Les ennemis plongent vers la flamme. Soit ils se brûlent, soit ils perdent leurs ailes… soit ils se collent à la cire fondue. Dans tous les cas, après une vingtaine de minutes, la quasi totalité de l’armée est décimée et il ne reste alors que les Rambos isolés.

La deuxième technique consiste à utiliser une arme plus élaborée. Nom de code "gluewall". Placez une source lumineuse contre le mur. Vous pouvez utiliser une ampoule. Allumez cette source et vaporisez un insecticide autour de cette lumière. Pour le coup, nous avons utilisé Nuvan et ça marche très bien. L’idéal serait de placer la source lumineuse dans une autre pièce, pour ne pas avoir des conflits de luminosité. Très vite, le piège sera recouvert d’une multitude de soldats fourmis volants, collés contre le mur. Bon, c’est un peu dégueulasse mais très efficace.

Deux méthodes de combat qui ont déjà fait leur preuve plus d’une fois. N’oubliez surtout pas de gérer l’après-guerre : la bataille a eu lieu dans votre camp et les cadavres… bah c’est vous qui vous y collez. Nettoyez bien les champs de batailles. Pour des raisons esthétiques d’abord (sauf si vous vous lancez dans l’art abstrait) mais aussi parce que les cadavres attirent d’autres ennemis. Ne soyez pas surpris de voir une armée de fourmis (l’escadrille terrestre cette fois-ci) au lendemain d’une guerre, essayant de transporter les corps de leurs camarades pour les enterrer au QG (ou pour les manger).

Voilà, maintenant vous avez les armes pour vous défendre. Il en existe sûrement d’autres, mais pour une bataille à moindre coût, ces deux techniques suffisent bien (et puis c’est assez fun d’entendre le bruit de leurs corps qui craquent sous les flammes des bougies)

Ne perdez pas patience, leurs attaques ne durent pas longtemps. Et une fois cette période de guerre terminée, on ne les reverra plus avant l’année prochaine, pendant la même période.

Sur ce… bonne nuit.

Notes : la photo de l’article est un screen de CoD Modern Warfare 2 (chopé sur Google). Plus précisément de la mission : Nid de frelons. Un niveau très agaçant dû au nombre incessant de vagues de guérilleros qui sortent de partout.

About these ads

2 réflexions sur “Manuel de guerre contre les Aloiloy

  1. Une autre manière c’est d’allumer l’ampoule et lorsque les fourmis y viennent, vous remplissez d’eau une petite cuvette et fait en sorte de rapprocher la cuvette vers l’ampoule. Les fourmis volantes s’y jettent toutes. Essayez! c’est le plus commode!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s